Un robot éducateur pour les enfants autistes

Quand il s’adresse aux éducatrices de ce centre créé par l’association ASF85 (Autistes sans Frontières Vendée), Angel regarde à côté, vers le bas. Il dit bonjour en regardant ailleurs.. un symptôme classique de l’autisme. Pourtant, quand Angel discute avec le petit robot Nao, assis en face de lui, rien ne permettrait de deviner que ce garçon de 10 ans est autiste Asperger. Son regard est clairement posé sur Nao, il lui parle en le regardant dans les yeux (deux petits cercles de lumière) et discute posément, pas perturbé par le petit délai dans la réponse… Même quand le robot « bug », Angel prend les choses avec calme. « Je pense qu’il a bugué, donc je l’éteins et je le rallume » , indique-t-il à Vanessa Coutant, l’éducatrice.

« Ça me sidère », souffle Estelle Malherbe, fondatrice et présidente d’ASF85. « Les enfants réagissent différemment avec Nao qu’avec nous, ne serait-ce que pour le contact oculaire. Sans doute parce que Nao est plus facile à décrypter qu’un visage humain, il est plus prévisible aussi, ça doit les rassurer » , analyse-t-elle.

À Saint Vincent sur Jard, dans ce centre ouvert par ASF85, Nao est arrivé il y a peu et les enfants sont encore en train de se familiariser avec le robot. « Les apprentissages viendront après » explique Vanessa Coutant, éducatrice spécialisée. Cette expérimentation est une première en France : l’association Autistes sans Frontières a acheté deux robots à la société Aldebaran pour aider les enfants autistes dans leurs apprentissages. Plusieurs études sont en cours en Grande-Bretagne ou aux Etats-Unis. « Il est important d’évaluer et d’étudier la façon dont Nao peut aider ces enfants, relève Estelle Malherbe. Ce qui est important c’est que ce qui est appris avec le robot soit généralisé et serve de tremplin en quelque sorte. »

En attendant, Chloé, qui a du mal à parler, joue aux cartes avec les éducatrices et Nao, s’efforçant de bien articuler pour se faire comprendre du robot. Angel, lui, demande à Nao de danser avec lui, et le garçon suit les mouvements du robot. « Nao il est super, commente-t-il. Nao, il t’écoute. »

Cécile Dumas

Photos © Patrick Gaillardin / LookatSciences

Voir le reportage

Reportage vidéo au centre d’Autistes sans frontière – 85