Seniors : s’exercer pour ne pas tomber

Marcher sur la pointe des pieds, puis en levant les genoux, se déplacer en marche arrière, avancer tout en passant une balle d’une main à l’autre et en enjambant des obstacles… Ils sont une douzaine ce matin-là autour de Martial, dans un EHPAD de la région parisienne, à effectuer ces exercices. « Dans la vie de tous les jours on a souvent les mains occupées en même temps qu’on se déplace, et si le pied bute sur un obstacle il faut pouvoir retrouver son équilibre ! », explique l’animateur de l’atelier «Equilibre en bleu» aux personnes âgées qui l’entourent. Mis en place partout en France par l’association Siel Bleu, ces ateliers visent à prévenir les chutes chez les personnes âgées.

Ces chutes, provoquées par un tapis qui glisse ou un trottoir irrégulier, peuvent avoir des conséquences très lourdes pour les personnes âgées (douleurs persistantes, perte d’autonomie..). L’équipe de Patricia Dargent-Molina, du Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations à l’Inserm, mène une étude en France, baptisée OSSEBO, pour mesurer la préservation de l’équilibre et la réduction des chutes et des fractures chez des femmes de plus de 75 ans vivant à leur domicile. L’étude a été menée en partenariat avec  l’association Siel Bleu, qui a conçu et animé les ateliers spécifiques suivis par les femmes enrôlées dans l’étude. Les résultats doivent être publiés prochainement. D’après l’expertise collective de l’Inserm publiée en novembre 2014 (Activité physique et prévention des chutes chez les personnes âgées), ces ateliers centrés sur le travail de l’équilibre réduisent de 25% le risque de chute alors que les autres types d’exercices n’ont pas d’effets bénéfiques notables.

Cécile Dumas

Photos © Elisabeth Schneider / LookatSciences

Voir le reportage