L’expérience Sensivise, dans les yeux d’un malvoyant

Il suffit d’enlever ses chaussures, de s’équiper de lunettes 3D avec capteurs de mouvement, de se familiariser avec une manette digne d’une console de jeux vidéo, et tout un chacun peut s’immerger dans l’univers visuel d’une personne malvoyante. L’institut spécialisé Les Hauts Thébaudières de Vertou, près de Nantes (44), a ainsi installé une salle 3D immersive pour que les voyants expérimentent la vision de ceux qui ont une déficience visuelle.

Le dispositif SENSIVISE mis au point par Dassault Systèmes (Institut Passion for Innovation) et les orthoptistes des Hauts Thébaudières permet d’explorer un appartement avec différents troubles : soit une vision floue, soit un champ de vision limité comme si on regardait à travers un tuyau (vision tubulaire), soit une tache blanche en plein milieu du champ de vision (scotome).
Ces déficiences visuelles sont pour beaucoup liées à des maladies de la rétine ou à la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge). Elles touchent un nombre croissant de personnes, en particulier chez les plus de 60 ans.

Que ressentent ces personnes? Comment vivent-elles avec ce handicap visuel? Comment peut-on les aider à s’adapter et améliorer leur vie quotidienne? Simuler leur vision doit aider la famille, les proches, mais aussi les ergothérapeutes, les designers ou les architectes, à se mettre à leur place et à mieux les comprendre.

Un site internet (www.sensivise.fr) donne également accès à l’expérience depuis un ordinateur.

Cécile Dumas

Photos © Patrice Latron / LookatSciences

Voir le reportage