Le souffle du canon

[En développement]

L’état de stress post traumatique (SPT), ce mal qui ronge douloureusement les soldats revenus de la guerre, touche 20% des vétérans américains. Les soldats français n’y échappent pas et sont de plus en plus nombreux à en souffrir depuis la multiplication des engagements militaires sur le terrain.

Des stages expérimentaux appelés « Crebat » sont mis en place depuis peu, par l’Armée de terre, pour soigner ses soldats atteints de SPT. En petits groupes, isolés au coeur des montagnes du Mercantour, ils sont en confiance et s’ouvrent aux autres au fur et à mesure des activités auxquelles ils participent. Ce sont autant d’instants uniques pour plonger au plus profond dans l’intimité de ceux qui souffrent de ce stress, pour partager leur quotidien fait de phobies et de réclusion volontaire où les plus solides se transforment en un « rien » qui leur fait honte. L’occasion aussi pour comprendre l’origine et les mécanismes de ce syndrome, appréhender son ampleur et les thérapies en test. Ces journées passées à leurs côtés permettent surtout de saisir tout le travail que ces vétérans font sur eux-mêmes pour se reconstruire.

Pour la première fois, un civil est autorisé à suivre en intégralité et filmer les huit jours de ces stages de « reconstruction ». Au-delà, ce que Le souffle du canon interrogera : notre capacité de résilience que nous tous portons au fond de nous mêmes.

 

Fiche technique
Auteur-réalisateur : Nicolas Mingasson
Production : Look at Sciences
Avec l’aide du développement de Public Sénat et de la Procirep – Société de Producteurs et de l’ANGOA