Ici je vais pas mourir

Un film de Cécile Dumas et Edie Laconi

Projection au Louxor (Paris) le 16/09/2019
Sélectionné au Festival international du film documentaire Cinéma du Réel (2019)

Featured Video Play Icon

Une salle de consommation de drogue à moindre risque a ouvert à Paris, non loin de la gare du Nord. Beaucoup ne font qu’y passer, certains s’y arrêtent. Parmi eux il y a Marco, Cilo, Julie, Hervé… qui la fréquentent quotidiennement. Halte hors de la violence de la vie dans la rue, ils viennent ici pour s’injecter loin des regards mais aussi se reposer, soigner leur corps, exister aux yeux de quelques uns. Et parler un peu.
« Ici, je vais pas mourir », sourit Marco. « Dans la rue, je suis presque invisible », dit Jeff en dessinant la géographie de sa vie dans la rue. « Je suis redevenu quelqu’un de social », confie Baguette.
Dehors, des panneaux « non à la salle de shoot » accrochés aux fenêtres rappellent que ce lieu n’est pas le bienvenu pour tout le monde.
Les paroles de ces femmes et ces hommes donnent à voir toute l’humanité qui leur est souvent déniée. Entre ces murs protecteurs, se font entendre les ressorts de leurs batailles avec l’addiction, les effets de la précarité sociale et de l’illégalité d’une pratique qui marginalise leurs rapports à « l’autre », leurs désirs et leurs espoirs.
Nous restons là, à l’abri, avec eux. Une vie s’organise dans cette salle. La banalité du quotidien reprend parfois le dessus.

Projection le 16 septembre 2019 à 20h00 au cinéma Le Louxor (75010 Paris).

Sélectionné au Festival international du film documentaire Cinéma du Réel 2019, à Images en bibliothèques

Il existe une version 52 minutes, Le moindre risque, prochainement diffusée sur LCP-Assemblée nationale.

Fiche technique
Auteurs-réalisateurs : Cécile Dumas et Edie Laconi
Montage : Charlotte Tourrès
Production : Look at Sciences
en coproduction avec LCP-Assemblée nationale
Avec le soutien du CNC, de la région Ile-de-France, de la Mildeca,
Avec la participation de la Procirep – Angoa Société des producteurs, du Ministère des Solidarités et de la Santé, de la Direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture.

voir l'intégralité de la fiche