Quand Charcot gagnait les pôles

Jean-Baptiste Charcot est une figure emblématique de l’exploration polaire. Chef de quatorze expéditions en Antarctique et en Arctique, il a repris le flambeau de Dumont d’Urville pour le passer ensuite à Paul-Émile Victor, Jean Malaurie et Jean-Louis Etienne.

Look at Sciences a co-organisé avec l’Observatoire Photographique des Pôles deux expositions dont Agnès Voltz est la commissaire : Quand Charcot Gagnait le Sud se concentre sur les expéditions menées en Antarctique. C’est-à-dire celles à bord du Français entre 1903 et 1905 puis du Pourquoi-Pas ? entre 1908 et 1910. Quand Charcot Gagnait les pôles concerne aussi bien les expéditions menées aux mêmes périodes en Arctique et en Antarctique.

Une cinquantaine de photographies issues de collections différentes sont pour la première fois réunies afin de permettre aux visiteurs de découvrir la vie de ces hommes solidaires, marins ou scientifiques, qui ont affronté avec courage et passion les pires conditions climatiques, souvent au péril de leur vie. Des images et des récits à retrouver dans l’ouvrage L’aventure des pôles, Charcot explorateur visionnaire, co-écrit par Agnès Voltz, Vincent Gaullier et Nicolas Mingasson (Editions Larousse 2017).

Les auteurs de ces images n’étaient pas seulement photographes : Paul Pléneau était ingénieur, Louis Gain zoologue et botaniste, Ernest Gourdon géologue et glaciologue ; seul Albert Senouque, magnétiseur avait le statut de photographe officiel du Pourquoi-Pas ? Cette exposition est un hommage à leur persévérance ; photographier sous ces latitudes, maintenir en état un matériel lourd et fragile, préparer, développer puis ramener saines et sauves les plaques de verre jusqu’en France constituait un véritable exploit.

Les résultats de ces missions de dimension internationale furent considérables : 4.000 kilomètres de côtes nouvelles relevés, des cartes marines dressées et une immense moisson d’observations et relevés océanographiques, météorologiques, géologiques, ainsi que des collections zoologiques et botaniques. Plus de 75 caisses furent confiées au Muséum national d’Histoire naturelle et à l’Institut Océanographique de Monaco.

Look at Sciences a également produit les films diffusés lors de cette exposition :  « A bord du Pourquoi-Pas ? » à partir de cartes postales envoyées par Benoit Boland, l’un des équipiers de Charcot lors de ce voyage en 1908, et « A bord du Français« , avec des photos d’Ernest Gourdon, géologue, glaciologue et également photographe lors de l’expédition de 1903.

Quand Charcot Gagnait le Sud, Maison de l’Amérique latine, Paris, septembre – octobre 2016
Quand Charcot gagnait les pôles, Galerie Delobel, Ouistreham, septembre – octobre 2017