Phosphates, l’or blanc du Maroc

Matière première indispensable à l’agriculture mondiale, le phosphate est une production stratégique. L’augmentation de la population mondiale requiert des quantités croissantes d’engrais pour la nourrir.
Les mines à ciel ouvert de Khouribga, au Maroc, constituent l’un des plus importants sites d’exploitation de phosphates de la planète. Selon l’Office Chérifien des Phosphates (OCP), 19 millions de tonnes de phosphates sortent chaque année de Khouribga.

Ces gisements de phosphates marocains sont d’origine sédimentaire : ils sont issus de la décomposition d’organismes marins, des poissons, des requins, des raies ou d’anciens reptiles marins. Ils se sont déposés sur une longue période, entre 70 et 40 millions d’années environ avant notre ère.

Le Maroc est le premier exportateur mondial et le troisième producteur de phosphates après les Etats-Unis et la Chine.

Photos : © Patrice Latron / LookatSciences
Voir le reportage complet