Le Laser APOLLON ambitionne de battre les records

Avec une puissance de 5 pétawatts (PW), soit 1/35ème de la puissance du Soleil reçue sur Terre, le laser Apollon installé sur le plateau de Saclay, au sud de Paris, devait devenir fin 2016 le plus puissant au monde.

Le record actuel du faisceau le plus puissant est détenu par le laser PETAL du CEA, installé en Aquitaine, qui atteint 1,2 PW. À terme, Apollon doit atteindre une puissance de 10 PW, grâce à la combinaison d’une énergie très élevée et d’impulsions ultra-brèves. Apollon fournira à la communauté scientifique un nouvel outil d’exploration en physique fondamentale, en astrophysique, un nouveau moyen d’étudier la matière, tout en travaillant à des applications futures dans le domaine médical.

Ce laser a été installé dans les bâtiments de l’ancien accélérateur linéaire de Saclay, dont la dalle de béton de 2 mètres et les murs de 5 mètres d’épaisseur offrent les conditions de stabilité nécessaires au faisceau pour se déplacer sans subir aucune variation. L’installation sera ouverte à la communauté scientifique internationale en 2018.

Le projet est porté par le CNRS, en partenariat avec le CEA et l’Ecole polytechnique ou encore l’Université Paris-Sud, et coordonné par LULI, le Laboratoire d’utilisation des lasers intenses (CNRS/ Ecole polytechnique/CEA/UMPC).

Photos © Patrice Latron / LookatSciences

Voir le reportage