InSight :
à l’écoute des battements de Mars

En 2018 pour la première fois
un sismomètre sera déployé sur Mars.
C’est en France qu'il a été conçu.
Photoreportage

En 2018, la mission InSight de la Nasa doit installer sur la planète Mars sa toute première station sismique. C’est en France que le cœur de l’instrument a été conçu.

Quelle est l’activité sismique Mars ? A-t-elle encore une activité volcanique et tectonique ? Quelle est sa structure interne ? Son noyau est-il liquide ? Pourquoi la Terre est-elle active depuis 4,5 milliards d’années alors que Mars, elle, s’est arrêtée au bout de quelques centaines de millions d’années ? Autant de questions auxquelles la mission InSight devrait apporter des réponses. Pour la première fois, un sismomètre va être posé à la surface de la planète Mars. L’instrument, SEIS (Seismic Experiment for Interior Structure), sera capable de détecter des accélérations dans le sous-sol martien équivalentes à seulement un milliardième de la gravité martienne. Il a été imaginé et conçu par une équipe de l’Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) qui a mené des tests dans la cave sismique de l’Observatoire de Saint-Maur (94). Quant à l’intégration de SEIS elle a été réalisée dans la salle blanche de la société Sodern, à Limeil-Brévannes.

La mission InSight devait être lancée en 2016 mais un problème d’étanchéité de la sphère protégeant SEIS a contraint la NASA à annuler le lancement à le reprogrammer pour mai 2018. L’atterrisseur d’InSight (Interior Exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport), mis au point par le JPL (Etats-Unis), est équipé d’un bras robotisé qui déposera SEIS sur le sol avant de le recouvrir d’un bouclier le protégeant des écarts de température et du vent.

Cécile Dumas

Photo : © Patrice Latron / LookatSciences

Voir le reportage