InSight :
à l’écoute des battements de Mars

En 2018 pour la première fois
un sismomètre sera déployé sur Mars.
C’est en France qu'il a été conçu.

Photoreportage de Patrice Latron

En 2018, la mission InSight de la Nasa doit installer sur la planète Mars sa toute première station sismique. C’est en France que le cœur de l’instrument a été conçu.

Quelle est l’activité sismique Mars ? A-t-elle encore une activité volcanique et tectonique ? Quelle est sa structure interne ? Son noyau est-il liquide ? Pourquoi la Terre est-elle active depuis 4,5 milliards d’années alors que Mars, elle, s’est arrêtée au bout de quelques centaines de millions d’années ? Autant de questions auxquelles la mission InSight devrait apporter des réponses. Pour la première fois, un sismomètre va être posé à la surface de la planète Mars. L’instrument, SEIS (Seismic Experiment for Interior Structure), sera capable de détecter des accélérations dans le sous-sol martien équivalentes à seulement un milliardième de la gravité martienne. Il a été imaginé et conçu par une équipe de l’Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) qui a mené des tests dans la cave sismique de l’Observatoire de Saint-Maur (94). Quant à l’intégration de SEIS elle a été réalisée dans la salle blanche de la société Sodern, à Limeil-Brévannes.

La mission InSight devait être lancée en 2016 mais un problème d’étanchéité de la sphère protégeant SEIS a contraint la NASA à annuler le lancement à le reprogrammer pour mai 2018. L’atterrisseur d’InSight (Interior Exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport), mis au point par le JPL (Etats-Unis), est équipé d’un bras robotisé qui déposera SEIS sur le sol avant de le recouvrir d’un bouclier le protégeant des écarts de température et du vent.

Cécile Dumas

Photo : © Patrice Latron / LookatSciences

Voir le reportage