Gesivi : une formation pour ne plus avoir peur de la violence

Un nouveau pensionnaire arrive dans au foyer de La Couronne d’Or, à Cannes (Alpes Maritimes) : un adolescent qui a été émis en garde à vue après des violences commises dans un autre foyer. Dans l’escalier qui conduit aux chambres de l’internat, la situation dégénère, le ton monte. Face à l’éducateur, à une cuisinière et au surveillant de nuit, l’adolescent s’énerve. Ce jour-là, à La Couronne d’Or, cette situation n’est qu’un jeu de rôle, une mise en scène filmée où «l’adolescent» est joué par un adulte. Le personnel du foyer est en pleine session de formation avec la méthode Gesivi : gestion des situations de violence.

Cette méthode a pour but d’aider les éducateurs et les travailleurs sociaux à la gestion des crises en évitant les débordements, les violences qui mettent tout le monde en danger. Elle a été créée par Didier Jaffiol, chef de service a la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), et lui-même travailleur social, avec deux sapeurs-pompiers et un professeur de boxe.

Avec la formation Gesivi, les éducateurs apprennent à percevoir les signes précurseurs de la violence, à éviter tout ce qui peut y mener, à désamorcer les crises. Les mises en situations permettent de les pousser dans leurs retranchements pour qu’ils apprennent à mieux se connaître et à maitriser leurs propres réactions. Tout le personnel de l’établissement est convié à la formation -surveillants, cuisiniers, agents de service- pour faciliter le travail en équipe et éviter l’accumulation des tensions, la souffrance du personnel.

Photos : © Elisabeth Schneider / LookatSciences

Voir le reportage complet