Destins Dolganes

22 01 2016
» anthropologie, exposition

dolganes  copieEXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE de NICOLAS MINGASSON
au Musée de l’Homme, à Paris
du 20 janvier au 7 mars 2016

Les Dolganes constituent l’un des peuples les plus isolés de l’Arctique russe. Ils sont aujourd’hui moins de 8000 à vivre dans la péninsule de Taïmyr, à l’extrême nord de la Sibérie.

Cette population d’éleveurs de rennes est en grande partie sédentarisée mais quelques familles continuent à nomadiser au rythme de la transhumance de leurs troupeaux.

Ce peuple du Grand Nord russe reste très largement méconnu.

Depuis une vingtaine d’années, Nicolas Mingasson se rend régulièrement dans les régions de Khatanga et Novorybnoïe. Il est ainsi l’un des rares étrangers à avoir vu évoluer la population dolgane.

L’exposition Destins Dolganes, co-organisée par l’Observatoire Photographique des Pôles (1) et Look at Sciences, illustre le quotidien des Dolganes, proposant une vision contemporaine de ce peuple, entre toundra et villages, entre tradition et modernité.

Sont également partenaires de l’exposition : le Musée de l’Homme, Central Dupon Images, le Festival de photo animalière et nature de Montier-en-Der, Ushuaïa TV et la Fondation Mamont.

Diaporama de 15 photos de l’exposition sur le site de Sciences et Avenir

Au cours de l’un de ses séjours chez les Dolganes, Nicolas Mingasson a également suivi la mission scientifique de l’ethnographe Yann Borjon-Privé. En leur montrant des photographies d’anciennes missions ethnographiques, il mesure avec eux les changements culturels, environnementaux, sociaux et économiques dont leur population a été témoin.

Réalisation : Nicolas Mingasson
Production : Universcience, Look at Sciences, Observatoire photographique des Pôles, CNRS
Avec le soutien de Investissements d’Avenir, l’Amcsti, Nikon et la fondation Obélisque

Tous les films disponibles sur le site universcience.tv

……..

(1) L’Observatoire Photographique des Pôles est une association indépendante dont les missions sont de constituer un fonds photographique de référence réunissant archives historiques, fonds de photographes, d’explorateurs et de scientifiques ; de documenter par la photographie, les changements en cours dans les régions polaires ; de diffuser le fonds constitué auprès du plus grand nombre, notamment à travers l’organisation d’expositions. C’est dans ce cadre que l’Observatoire a participé financièrement au travail de terrain de Nicolas Mingasson.

Commentaires fermés.