Des insectes pour l’assiette

01 06 2017
» alimentation,  photoreportage

Elevage du grillon domestique (Acheta domesticus) destiné à l'alimentation humaine par l'entreprise Micronutris, en Haute-Garonne (31). Les insectes sont placés sur des boîtes à oeufs et nourris avec des céréales et des légumes.

Installée près de Toulouse, la société Micronutris produit chaque mois une tonne d’insectes destinés à nos assiettes. La larve du ténébrion meunier, appelée couramment ver de farine, et le grillon domestique sont les deux espèces élevées par cette entreprise unique en France. Les insectes sont commercialisés grillés et aromatisés pour l’apéritif ou transformés en petits sablés, en pâtes, en barre nutritive…

Cédric Auriol, qui a créé Micronutris en 2011, mise sur l’avenir des insectes dans l’alimentation humaine en France et en Europe. Dans le monde, les bêtes à 6 pattes sont déjà consommées depuis très longtemps et régulièrement par quelque deux milliards de Terriens. Sauterelles, criquets, termites, chenilles ou coléoptères ont notamment l’avantage de ne pas émettre de gaz à effet de serre, de consommer peu de ressources pour croître et d’être riches en protéines. Une petite ration de vers de farine qui tient dans le creux d’une main apporte autant de protéine que 100 grammes de viande, explique Cédric Auriol.

Reste à banaliser l’entomophagie sous nos latitudes. La réglementation européenne sur les nouveaux aliments doit évoluer pour s’adapter à ces nouvelles nourritures. Un pas a été franchi dans le domaine de l’alimentation animale avec l’autorisation à partir du 1er juillet 2017 dans l’Union européenne d’utiliser les farines d’insectes dans l’aquaculture.

Photos : © Patrick Dumas / LookatSciences

Voir le reportage complet

Commentaires fermés.