Air Liquide capte le CO2 par le froid

Augmenter sa production d’hydrogène tout en évitant des rejets de CO2 : c’est l’objectif de la solution de captage du CO2 par le froid installée par la société Air Liquide sur son site de Port-Jérôme – la plus importante unité de production d’hydrogène d’Air Liquide en France, située à Notre-Dame de Gravenchon, près du Havre. Avec le procédé Cryocap mis au point par ses équipes, Air Liquide affirme pouvoir récupérer 60 à 90% du CO2 produit par la fabrication de l’hydrogène.

Le procédé classique utilise en effet une réaction entre la vapeur d’eau et le méthane du gaz naturel pour produire de l’hydrogène. Mais le gaz résiduaire issu de ce procédé contient environ 40% de CO2, ainsi que de l’hydrogène. La technologie Cryocap consiste à comprimé ce gaz pour abaisser sa température et liquéfier le CO2, qui peut alors être séparé de l’hydrogène. Le CO2 est ensuite purifié pour être vendu à différents clients : des agriculteurs l’utilisent dans les serres pour doper la croissance des plantes, des sociétés agroalimentaires l’utilisent pour la gazéification des sodas, la congélation à très basse température ou la conservation des aliments.

Cette technologie de captage par cryogénie pourrait à l’avenir être installée sur des aciéries ou des centrales thermiques.

Cécile Dumas

Photos © Patrice Latron / LookatSciences

Voir le reportage