À la recherche de la clarinette «logique»

07 04 2016
» musique,  photoreportage

Projet Cagima : les chercheurs Philippe Guillemain (LMA/CNRS) et René Caussé (Ircam) réalisent des mesures d'impédance d'entrée une réplique de clarinette ancienne dans la chambre anéchoïque ou chambre sourde de l'Ircam, Institut de Recherche et Coordination Acoustique Musique, à Paris.

Réinventer la clarinette et la concevoir sur ordinateur : c’est le projet réussi d’une équipe de recherche associant le n°1 mondial de la clarinette, le fabricant Buffet-Crampon, avec des laboratoires d’acoustique. Une rencontre inédite entre la tradition instrumentale et la science.

Dans les ateliers Buffet-Crampon de Mantes-la-Ville qui ont vu défiler des générations de clarinettes depuis 190 ans, un instrument atypique circule entre les mains des ouvriers. Sur un cylindre gris fabriqué par impression 3D, d’après les calculs de chercheurs en acoustique, ces ouvriers mettent la dernière main au système de clefs et d’anneaux qui permettra de jouer de cet instrument. Ce prototype est le fruit de quatre ans de recherches qui ont associé des laboratoires du CNRS au facteur d’instruments Buffet-Crampon pour concevoir une «clarinette logique», dont la géométrie serait plus simple et les sonorités plus homogènes que la clarinette actuelle, que les facteurs tentent toujours d’améliorer.

« Nous avons démontré que la tablature logique était possible sur la clarinette, nous apportons la preuve du concept », explique Philippe Guillemain, du Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique de Marseille. « Nous obtenons aujourd’hui, après 4 ans de travail, des algorithmes très performants qui fonctionnent en temps réel et permettent de tester des dizaines de prototypes virtuels ».

Pour le facteur d’instruments, habitué aux méthodes empiriques, ce prototypage virtuel est un énorme gain de temps et ouvre de nouvelles pistes. « On peut imaginer de concevoir virtuellement une clarinette avec un doigté adapté à la taille des mains d’un musicien et de vérifier sa sonorité grâce à la modélisation avant de le fabriquer, explique Michaël Jousserand, ingénieur de recherche chez Buffet-Crampon. Et cette méthode peut s’appliquer à d’autres instruments à anche ».

Note : Projet Cagima (ANR) : Conception acoustique globale d’instruments de musique à anche justes et homogènes ; Philippe Guillemain, Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique de Marseille, CNRS ; René Caussé, Ircam, Institut de Recherche et Coordination Acoustique Musique, Paris ; Laboratoire des Sciences des Procédés et des Matériaux ; Buffet-Crampon.

Cécile Dumas

Photos : © Patrice Latron / LookatSciences

Voir le reportage complet

Commentaires fermés.