L’Observatoire Photographique
des Pôles

Photo : Nicolas Mingasson – Sentinelles de l’Arctique

L’Observatoire Photographique des Pôles est une association créée en 2009 à l’initiative du photographe Nicolas Mingasson. S’inspirant des fabuleuses missions photographiques lancées et financées par Albert Kahn au début du 20ème siècle, son ambition est de rassembler autour de la photographie les différents acteurs à même de décrire les changements en cours dans les régions sentinelles de l’Arctique et de l’Antarctique.
Son but est de constituer un fonds photographique de référence réunissant archives historiques, fonds de photographes, d’explorateurs et de scientifiques; de documenter par la photographie, les changements en cours dans les régions polaires ; de diffuser le fonds constitué auprès du public, notamment à travers l’organisation d’expositions, afin de sensibiliser le plus grand nombre aux problématiques qui touchent les régions polaires.
La diversité des regards constitue le fondement même de l’Observatoire qui invite photographes, scientifiques et populations autochtones à participer à ses projets.

Look at Sciences est membre du comité de pilotage de l’Observatoire.
En 2016, nous avons co-organisé une première exposition de photographies de Nicolas Mingasson, Destins Dolganes, au Musée de l’Homme.
Profitant de cette dynamique, un travail de fond mené par Agnès Voltz a été entrepris sur Jean-Baptiste Charcot. Ce travail a débouché sur la co-organisation de deux expositions : Quand Charcot gagnait le Sud (Maison de l’Amérique latine, 2016) et Quand Charcot gagnait les pôles (Ouistreham, Montier-en-Der, 2017), et la co-écriture du livre L’aventure des pôles – Charcot, explorateur visionnaire par Nicolas Mingasson, Agnès Voltz et Vincent Gaullier (Larousse, 2017).

Nicolas Mingasson – Destins Dolganes

Notre collaboration se traduit aussi par la mise en ligne sur le site de l’Observatoire de photographies provenant de diverses sources. En 2017 s’est notamment achevée la présentation des missions de l’anthropologue Joëlle Robert-Lamblin illustrant ses 40 années de recherche sur le terrain. Effectuées entre 1967 et 2007, elles nous font découvrir les peuples et les cultures d’Arctique des côtes du Groenland, des îles Aléoutiennes et du Nord-Est sibérien.